Une liste ou the bucket list

Mes Confidences

Un petit exercice sympa qui pourrait bien me plaire, une liste de choses que je veux faire, que je veux avoir ou veux être.

Pour établir cette liste (the bucket list) il est conseillé de faire 3 colonnes sur une feuille d’un cahier, carnet…, la première on met ETRE (ce que je veux être), dans la deuxième : AVOIR (ce que je veux avoir) et la troisième : FAIRE (ce que je veux faire)

 Noter 25 choses que l’on veut réaliser avant qu’il ne soit trop tard

A noter que ce que je vais écrire aujourd’hui sera le début de ma liste, au fil du temps j’aurais sans doute envie d’en mettre plus (oui on a le droit de faire ça), exemple, quelque chose dont on m’aurait parlé et que j’aurai envie de réaliser ou d’être. C’est possible aussi que dans 1 an ce que j’aurai noté aujourd’hui ne me correspondra plus.

Je…

View original post 229 mots de plus

Le défendeur des droits, qui est-il et à quoi sert-il ?

french-flag-71112_1280

Aujourd’hui c’est la maméou qui prend la plume pour cet article, non pas que je veuille prendre la place des jeunes , loin de moi cette idée mais j’avais juste envie de donner quelques infos utiles.

On parlera dans cet  article du Défenseur des droits, à quoi il sert et qui est-il

Le défenseur des droits veille à la protection des droits et des libertés de tout citoyen, il est chargé de promouvoir l’égalité.

Qui peut le saisir ?
Toute personne physique ou morale s’estimant victime d’une discrimination directe ou indirecte, prohibée par la loi ou un engagement international que l’auteur soit une personne public ou privé peut saisir le Défenseur des droits.
Faut-il des conditions pour pouvoir le saisir, être majeur par exemple ?
Et bien non et c’est une bonne nouvelle, pas besoin de conditions particulières, étant donné que le rôle et les missions de celui-ci sont inscrites dans la constitution fait que chacun de nous peut le saisir, qu’on soit majeur ou mineur, actif ou chômeur, rmiste ou retraité, même un enfant qui invoque la protection de ses droits ou une situation mettant en scène ses intérêts.
Comment le saisir ?
Il existe en France un réseau de 400 délégués bénévoles présent sur l’ensemble du Territoire nationale, métropole et en outre-mer. En premier lieu, on contacte un délégué qui devient donc notre premier interlocuteur. Celui-ci nous aide à la recherche d’une solution amiable au niveau local. Si cela n’est pas possible, dans ce cas le délégué constitue un dossier qui sera directement transmis au Défenseur des droits.
Est-ce gratuit ?
La saisine du Défenseur des droits est gratuite mais doit-être toujours précédée par les démarches de réclamation auprès des organismes en cause.
Est-ce qu’il peut réellement faire valoir mes droits ?
Oui il a ses propres moyens d’investigation et dispose des droits de pouvoirs importants.
Il peut : procéder à des vérifications sur place Auditionner des personnes Dans le cadre d’affaires judiciaires en cours, présenter des observations devant les tribunaux Si recommandation auprès d’une administration reste sans suite, il peut enjoindre de prendre des mesures qu’il juge nécessaires et faire paraître au journal officiel un rapport spécial.

IMPORTANT

Sauf cas précis comme : Secret Défense ou Sureté de l’Etat ; aucune administration ne peut lui refuser de communiquer des informations ou pièces justificatives sous peines de sanctions pénales.
Exemple de situation : le handicap et l’école, la location et le sexisme, Pole emploi qui refuse une inscription.
‘ »J’ai un enfant handicapé que je veux inscrire dans l’école de mon choix, ni l’école ni le recteur d’académie daignent répondre aux lettres que j’ai envoyé expliquant ma situation, je contacte le Défenseur des droits.

Voilà en espérant que cet info t’aura été utile 😉

 

 

 

Banana Nail art // The Small Print inspiration

Les couleurs de l’été arrivent sur les ongles, à vos marques les filles !

PSHIIIT

BANANA
Hello les nailsta’s ! J’espère que vous allez bien 🙂 Je vous retrouve aujourd’hui pour un graaaand classique de l’été, un incontournable même, mais que je n’avais encore jamais réalisé par ici ! (j’avais bien essayé l’an passé, mais mes pinceaux étaient si nuls que mes bananes ressemblaient plutôt à des orangs outans. Pas cool.) Je disais donc: un nail art incontournable, j’ai nommé le nail art BANANE. Dis comme ça, on a un peu l’air ridicule, je vous l’accorde, mais attendez, vous allez voir, en vrai c’est cool:
Banana Party summer nailartPetite présentation de ce qui m’a donc servi aujourd’hui:
En guise d’inspiration tout d’abord nous avons ma superbe, magnifique, merveilleuse, délicate, discrète ET PAS DU TOUT KITSCH coque d’iphone ! Tadaaam ! Achetée surEtsy juste ici, j’ai pris sa pote ananas dans mon panier également. Elle est arrivée vite, elle est canon, elle respire le soleil et elle est…

View original post 379 mots de plus

négociation réussie, bienvenue sur le blog Juju

splashing-143063_640

Après avoir longuement négocié avec le père de ma petite nièce et filleule(15 ans), j’ai pus à la plus grande joie de la gamine  lui permettre de rejoindre le blog et en devenir la deuxième auteure. Mon fils étant l’auteur principal et moi l’administratrice

Ca n’a pas été facile, son père est contre le fait que sa fille tienne un blog, il juge qu’elle est encore trop jeune donc elle n’a pus jamais en ouvrir un. Comme mon fils voulait en tenir un, j’ai eu l’idée de créer un deuxième blog sous mon compte et d’inviter mon fils a devenu l’auteur. Ainsi il peut écrire des articles sous son pseudo et non pas sous le mien 😉
Juju (mon arrière nièce)  avait envoyé quelques articles par mail, que j’avais dû retaper. Chose qui n’était donc pas aisé et qui plus est était publié par moi alors que ce n’était pas moi qui l’avait écrit. Je me suis donc dit que la meilleure chose à faire est qu’elle devienne la deuxième auteure du blog, ainsi chacun aurait son domaine -mon fils, le foot, les jeux vidéos, technologie…Et elle, la mode, la beauté…, Et en commun leur expérience perso sur la scolarité, la vie pro, les sujets d’actualités.

Donc ceux et celles qui lisent ce blog me diront mais comment a t’elle fait pour que le père accepte ?
En fait c’est assez simple, étant donné que je suis l’administratrice du blog, J’ai l’oeil sur tout et j’ai la main sur tout, ainsi si un article ne correspond pas à l’esprit du blog (photo érotique, vie perso, injures ect…), je pourrais supprimer l’article et rappeler à l’ordre l’un ou l’autre auteur du du dit article.

Donc bienvenue à toi Juju 😉

chips ou omelette ?

cutlery-252387_640

Alors que la maméou s’autorisait à rentrer un peu plus tard qu’à l’habitude, elle décidait toutefois de téléphoner à la maison pour rassurer le gamin qui d’ailleurs n’est plus tout à fait un gamin et lui dit qu’il devrait se préparer à manger. Quelle joie ne fut-pas pour ce jeune homme de presque 18 ans lorsqu’il entendit cette phrase.
Mmm…maman qui n’est pas là, trop top je vais pouvoir manger ce que je veux et regarder ce que je veux à la télé sans qu’elle ne dise quoi que ce soit.

2h00 plus tard, la maméou rentrait, persuadée que son fils chéri avait fait un bon repas. Ouai bon, ça commence fort…aucune assiette dans l’évier, la casserole méchamment propre et aucun couverts en vue. Ah si, une minuscule cuillère. Surprise par ce tableau, la maméou demanda à son gamin
« Mais tu n’as rien mangé ? »,
son fils : « Mais bien sûr que j’ai mangé »
La maméou : « Mouai…le problème c’est que tout est propre et bien rangé, à mon avis tu n’as pas dû manger grand chose »
Le gamin : « J’avais pas trop faim »
La maméou : » bon tu as mangé quoi alors ? »
Et le gamin de répondre : « Un paquet de chips et un yaourt »

Quoi ai-je bien entendu, un paquet de chips et un yaourt ! mais enfin c’est pas assez ça, je n’appelle pas ça manger mais grignoter ! On peut dire qu’à cet instant, la maméou vu rouge.

La maméou : « Comment ça, il y a des oeufs et avec des oeufs on en fait des choses, des oeufs au plat, dur, pochés, omelette, alors pourquoi un paquet de chips ? »
Et lui de me répondre :  » Ben justement, j’ai réfléchit entre une omelette et un paquet de chips et j’ai opté pour le paquet de chips »

Ben voyons la belle affaire, quand la maméou n’est pas là les souris dansent. A là là ces jeunes 🙂

Bon par pitié les jeunes, si vous me lisez : LES CUISINIERES ça existent 😉

A bientôt pour d’autres news

Signé : la maméou

Et pourquoi pas un job d’été

looking-for-a-job-68958_640

Bientôt les vacances d’été et son lot de soleil et de chaleur, mais c’est aussi l’arrêt des cours et qui dit arrêt des cours dit aussi les camarades de classe qu’on ne verra plus.
Quand on est relativement jeune, le fait de se retrouver sous la coupe des parents n’est pas un inconvénient mais lorsqu’on atteint un certain âge, se retrouver tout seul avec ses parents avec la perception de se retrouver chez Tante Jeanne entouré de ses chats dans un coin perdu des Cevennes est loin d’être génial. Donc là s’impose une solution, soit on a assez d’argent et on se paye un séjour linguistique dans un camp de vacances type Odel Var et direction New-York ou pourquoi pas les Scouts, soit on se trouve un job d’été histoire de se remplir les poches et d’avoir une première expérience de travail.

Dans ce cas là, on opte pour la deuxième solution. Donc voici quelques trucs à savoir.
Cibler sa recherche
Si tu t’y prends à la dernière minute, c’est pas forcément un handicap car souvent des entreprises préfèrent ajuster leurs besoins juste avant l’été.
D’abord et ça semble évident, il faut avoir une réelle motivation, sincère sur tes envies et tes besoins, tes capacités et ton savoir-faire. Les secteurs recruteurs sont : l’hôtellerie, la restauration, la vente et le commerce, l’animation, l’agriculture et le tertiaire. Ainsi si tu fais des études comme serveur en restaurant, tu pourras postuler pour un job saisonnier dans un restaurant 😉

Bon d’accord mais je trouve ça où ?
On trouvera des annonces au CIDJ (www.jcomjeune.com), les centres régionaux d’information jeunesse (CRIJ) ainsi que les espace job saisonnier du site www.anefa-emploi.org qui regroupe plus de 300 annonces de jobs agricoles. Par exemple à Solliès-Pont, c’est bientôt la récolte des figues, on peut donc soit se présenter pour la récolte soit aller à la coopérative agricole.

Bon ok, je suis jeune et j’ai peur de me faire avoir
Pour ça voici quelques infos : un job d’été c’est un CDD comme un autre, soumis au droit de travail, il est également appelé CDD de saison. Il ne prévoit pas de prime de précarité car l’objectif est d’obtenir une 1ère expérience de travail pour financer ses études ou mettre de l’argent de côté. Une brève promesse d’embauche peut éviter les déconvenues. Le contrat doit être remis au plus tard dans les 48 h suivant ta prise de fonction.
Bien que les employeurs ne sont pas très chauds pour employer des jeunes de 14 ans, ça arrive parfois. Dans ce cas il faut savoir qu’il leur est interdit d’avoir des heures sup, de travailler de nuit, dans un débit de boissons (bar) ou dans le bâtiment.

Je gagne combien ?
Le salaire doit être au moins égal au smic soit 9,53 euros bruts de l’heure. Ce qui fait donc 1445,42 euros mensuels. La durée de travail est de 35h00 par semaine, au delà toute heure supplémentaires doit être payée.
Et si je suis dans un restaurant ?
La convention collective des hôtels, cafés et restaurants prévoit une majoration de salaire de 10% de l’heure en tre 36 et 39 heures hebdomadaires et de 20% au-delà de 48h00. Attention pour les mineurs de 16 ans, ils ne pourront pas allés au delà de 22h00 ; en tout cas s’il y a débordement il ne faut pas que ce soit plus d’1/2 heure 😉
Comme tout travail, il y a des fiches de paie. Celles-ci sont à conserver soigneusement. Ces salaires sont exonérés d’impôt  pour les moins de 26 ans, autrement dit tu ne les paies pas.

Petit changement pour les job à mi-temp
A partir du 1er juillet, un job à mi-tempss devra comprendre au moins 24h00 de travail hebdomadaires.

Voilà en espérant que ces quelques infos t’auront été utiles 😉

Signé : la maméou et petite contribution de Pat (mon fils)

 

On vous en parle… Le jeu « Yoshi’s New Island » sur Nintendo 3DS

The Smart Girls Blog

PS_3DS_YoshisNewIsland_PEGI

Nous avons, en notre possession depuis plusieurs semaines le dernier « Yoshi » sur la console portable de Nintendo et nous souhaitons vous faire partager notre avis.

L’histoire se déroule après l’épisode de Super Mario World 2 : Yoshi’s Island, où la cigogne raccompagne bébé Mario et bébé Luigi chez leurs parents, mais en arrivant sur place celle-ci s’est rendue compte qu’elle s’était trompée et repart en arrière. Sur le chemin, elle rencontre Kamek qui enlève bébé Luigi, et quant à bébé Mario il tombe sur une île, prénommée « île œuf », qui appartient à bébé Bowser. Les Yoshis qui vivent sur cette île décident d’aider bébé Mario à retrouver son frère.

C’est parti pour un jeu de plate-forme bien connu du format de la Nintendo 3Ds, où on incarne donc Yoshi avec sur le dos bébé Mario. Les couleurs du jeu sont pastels et donne un effet très enfantin, mais non déplaisant, les animations…

View original post 189 mots de plus

Les jeunes et la presse

article-71342_640

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les jeunes aussi lisent la presse. Si on a le cliché de l’ado affalé sur le canapé en train de jouer à sa console ou à l’étudiante qui met en boucle Rihana tout en se goinfrant de pop-corn, il va falloir changer son point de vue.
Sachant que 2 jeunes sur 3 ont accès à l’information via un support numérique dont l’ordinateur qui vient en premier suivit de près par le téléphone, puis la tablette, tout porterait à croire que les jeunes ne sont pas adeptes du papier. Sauf que dans ce dernier cas, 35% des jeunes interrogés début 2014 par Sup’de Com Mag » disent lire au moins un journal quotidiennement.
Seul le niveau d’études diffère un peu sur le baromètre de lecture, en effet si les étudiants se placent au dessus de la moyenne, les lycéens largement en dessous sont seulement  intéressés par les contenus généralistes.
Mais qui dit presse écrite ne dit pas forcément journaux tel que le Var matin ou le Monde même si 72% y adhèrent, cela inclut aussi le divertissement qui est le second pôle fort, les magazines féminins, la presse people et pour finir les médias culturels.
Aucunement sectaire, les jeunes lisent autant la presse gratuite que la presse payante.

A bientôt pour des news fraîches 🙂

Signé : Juju